Astuces pour devenir propriétaire de l’appartement du couple après divorce


Divers /

Vous venez de divorcer de commun accord avec votre conjoint ? Si vous avez envie de garder le titre de propriété de votre maison, cela n’est pas gagné d’avance. Nous vous donnons quelques idées pratiques dans cet article pour aider à réaliser facilement votre projet.

Faire le rachat de la part de maison de son vis-à-vis

Après divorce, vous pouvez continuer à vivre tranquillement dans la maison que vous avez bâtie avec votre époux. Le rachat de sa part de maison est la solution qui s’offre à vous à cet effet. Généralement, cela passe par une estimation de la valeur du bien immobilier pour fixer le montant connu sous l’appellation soulte. En d’autres termes, lorsque le divorce est intervenu consensuellement et que vous proposez à votre mari de vous céder la maison, chacun de vous fait appel à une agence immobilière. Celle-ci détermine la somme d’argent que vous devez verser à votre partenaire dans ce cas de figure. Découvrez sur le lien https://www.locationappartement.info/categorie/calculer-soulte-separation.html, comment se fait le calcul de la soulte pour vous fixer. Une fois la soulte fixée, vous n’avez qu’à effectuer le virement de la somme arrêtée dans le compte de votre ex-conjoint.

S’appuyer sur le crédit immobilier pour garder la maison

En dehors de la soulte, l’autre alternative qui marche bien est de vous servir de crédit immobilier contracté par le couple pour obtenir le titre de propriété. Dans ce cas, vous devenez la personne qui l’a empruntée. De manière explicite, une fois le divorce prononcé, vous prenez la responsabilité de rembourser entièrement le prêt immobilier entre temps contracté. Dans ce cas, votre ex-conjoint vous fournit toutes les pièces justificatives du crédit. Si le montant du prêt immobilier est en dessous de la soulte fixée, vous avez juste à procéder une opération de soustraction pour déterminer le complément à lui verser. En gros, après divorce, vous pouvez conjuguer soulte et crédit immobilier contracté par le couple pour garder le titre de propriété de la maison.